Page 1 sur 3

genetique....

MessagePosté: 26 Nov 2003 14:08
par le stef
bon ma question peut paraitre completement idiote a certain mais comme j'y connais vraiment pas grand chose en genetique je la pose ici. :oops:

la premiere chose je commence a comprendre un peu la multiplication des plantes. notamment fecondation des fleurs. entre celles qu'on peut autofeconder et les autres qu'il faut croise la ça se complique un peu pour moi mais bon venons en a ma question. :oops:
est il possible de feconder une fleur de drosera avec une dionée ou une ping avec une drosera bref peut on faire ça entre differentes variétes ou devons nous respecter la variete justement. :?: :oops: et si oui quel sera le resultat? :roll:

MessagePosté: 26 Nov 2003 14:18
par Shrek
Non on ne peut pas sauf si les deux êtres sont assez proches.

Exemple: cheval et âne = bardeau si le père un cheval et mulet si c'est le père qui est un âne.

Et encore, quand on arrive à croiser 2 plantes, les graines ne sont pas tjs les même que la plante (exemple: P. Weser)

MessagePosté: 26 Nov 2003 14:20
par le stef
merci schreck j epensais bien qu'on ne pouvait pas le faire mais dans le doute j'ai pose la question..... :wink:

MessagePosté: 26 Nov 2003 19:01
par Alexis
D'après ce que je sais, on peut mélanger toutes les espèces!

Simplement après il faut que l'hybride soit vivable, ce qui est une autre pair de manche!

De plus, dans la nature, les appareils reproducteur ne sont pas compatibles, mais en labo, why not.

Mais on l'a déjà fait avec un tigre et un lion, un canard et une oie, alors pourquoi pas une sarracenia-darlingtonia?

Je suis persuadé que cela est possible, maintenant, il faut y mettre le moyens...

MessagePosté: 26 Nov 2003 20:55
par Shrek
Pour les animaux c'est différent des plantes.

Pour les animaux il existe une barrière comportementale:
Une souris ne va pas aller voir un lion...

Ainsi qu'une substance chimiotactique:
Une contrainte physique permet au spz (spermatozoïde) de progresser ou non. ça permet au spz de repérer le bon ovule.

Mais avant cela, il faut avoir attraction des gamètes qui sont nécessaire pour les espèces à fécondations externes. Exemple: l'oursin

MessagePosté: 27 Nov 2003 9:49
par vercingetorix
je pense qu'il y aurais possibilitée de melange si et seulement si les especes sont suffidament proche
si je ne m'abuse c'est ainsi que l'on range les organisme vivant selon leur compatibilitée sexuel
par exemple un lion et un tigre sont compatibles ils font donc parti des felins
par (contre un lion et un chat puet etre es compatible mais je vois mal unn chat enfourché un lion ou inverse (mais je pense que cela fonctionnerais)
apres il faut savoir si les deux animaux ont un meme nombre de chromosomes (si pas le meme pas possible)
.....
pour cette raison je pense que certains melanges pourraient fonctionner dans les plantes
sarra et darli sont suffisament proche donc peut etre
de meme utri et genlisea sont proche de forme
peut etre obtiendront nous des utricules a nacelle.....
si j'ai fait une erreur sur ce raisonnement me faire signe

MessagePosté: 27 Nov 2003 10:34
par Alexis
apres il faut savoir si les deux animaux ont un meme nombre de chromosomes (si pas le meme pas possible)


D'après ma prof de bio de l'année passée, le nombre de chs n'est pas un problème.


A mon avis, c'est possible entre n'importes quelles espèces, mais la nature met ses barrières.

Par exemple, le croisement chien-chat, je parie qu'il est réalisable, mais dans bcp bcp de cas, le croisement ne sera pas viable.

La nature empêche le chien et le chat de se reproduire, car leur système reproducteur n'est pas compatible (cf. le post de shrek), mais l'Homme doit, j'en suis sur, pouvoir intervenir.

Si on procède comme le clonage, c'est à dire qu'on introduit le matériel génétique d'un gamète chien et d'un gamète chat, dans un ovocyte fécondé et énucléé. Puis une ptite décharge électrique, et les mitoses reprennent.

ça paraît simple, mais ce sont des problèmes techniques très compliqués. Enfin, je pense que c'est scientifiquement possible.

Mais effectivement, végétaux, champignons, animaux, protistes ou bactéries, on aura plus de chances de réussir les les espèces sont proches.

Je vais en toucher un mot à mon prof de biologie cellulaire&génétique, voir ce qu'il en pense.


a++

MessagePosté: 27 Nov 2003 10:38
par le stef
y'a pas mal de gens qui discutent sur ce point c'est bien. :wink:

une derniere question pour un croisement disons entre des pings ou drosera ou tout ce que vous voulez. en gros faut il obligatoirement deux plantes ou alors est il possible de faire un pollinisation entre trois plantes?

et question bete mais j'entends souvent parler de plante mere et pere. j'ai suppose que la mere est la porteuse des graines mais pouvez vous me confirmer. :roll:

en gros si je suis mon raisonnement je veux une mere et deux pere c'est possible ça?:?

et pour finir y'a t'il d'autres moyen de faire ce genre de chose que par la pollinisation?

et ben ça en fait des questions... :e191 ::e3

MessagePosté: 27 Nov 2003 10:48
par Alexis
Hello,


Alors,


et question bete mais j'entends souvent parler de plante mere et pere. j'ai suppose que la mere est la porteuse des graines mais pouvez vous me confirmer.


je confirme.




en gros si je suis mon raisonnement je veux une mere et deux pere c'est possible ça?


Le moyen est de faire un hybride des deux pères, et d'utiliser le pollen de l'hybride pour féconder la mère.

Par exemple: je croise Pinguicula ehlersiae avec Pinguicula moranensis.
J'obtient Pinguicua ehlersiae x moranensis.

Je prend le pollen de l'hybride et avec je féconde, je sais pas, p. agnata.

J'obtient Pinguicua agnata x [ehlersiae x moranensis] (toujours la mère avant).


MAIS, dans ce cas, on aura 50% d'agnata, 25% d'ehlersiae et 25% de moranensis. Ce n'est donc pas 1/3, 1/3, 1/3. Et ça, malheureusement, je crois pas que ce soit possible....

Quoique!

Si on fait un arbre très complex (j'ai essayé, j'y suis pas arrivé) sur plusieurs générations, avec toujours les trois parents moranensis, ehlersiae et agnata, on devrait pouvoir arriver à un pourcentage proche de 1/3 pour chaque espèces.

MessagePosté: 27 Nov 2003 10:58
par le stef
en fait avec cette methode ça prend des années pour faire un croisement.

1/ je pollinise :? si j'y arrive
2/ je recolte les graines et je les conserve. :?
3/ je seme les graines l'année d'apres encore faut il qu'elles germent. :?
4/ j'attends la premiere floraison mais je doute que ce soit la premiere année. :roll:
5/ avec ma chance mes floraisons ne tomberont jamais en meme temps..... :cry:

finalement c'est pas evident de se faire des croisements de plantes. sauf en avoir bien entendu une grande diversite et pouvoir choisir les croisements en fonction des floraisons. :roll:

mais bon je debute et je vais voir ça dans les prochaines :wink: :wink: années.... :wink: