Nepenthes bokorensis

Vous pouvez déposer ici vos reportages sur le terrain (tourbières, etc.), ainsi que vos questions sur la flore locale et la protection des biotopes hébergeant les plantes carnivores (législation, arrêtés, CITES...)

Nepenthes bokorensis

Messagepar SOCKHOM » 20 Aoû 2007 16:58

Hello :D .


Je vous propose de découvrir une espèce non identifiée de Nepenthes que j'ai découverte au mois de juillet lors d'une expédition au Cambodge.

Il s'agit d'une espèce proche de la plante connue sous le nom de Nepenthes thorelii (plante qui ne correspond pas bien du tout à la description type de Nepenthes thorelii réalisée par Lecomte, mais c'est une autre histoire).
Il s'avère que cette nouvelle plante ne correspond à aucune autre plante décrite à l'heure actuelle (que ce soit mirabilis, anamensis / smilesii ou thorelii).

Je suis actuellement en train d'effectuer des recherches avec l'aide de quelques collègues chevronnés et j'ai bon espoir de procéder à une publication dans un futur proche.
Tout ce que je peux dire, pour l'instant, c'est qu'il s'agit soit d'une ancienne espèce invalidée à tort, soit d'une nouvelle espèce.

Il me faut avant de pouvoir me prononcer sur l'une de ces deux possibilités examiner du matériel d'herbarium. Ce que je vais faire dans les quelques semaines à suivre (les rv sont pris).

Dans le premier cas de figure (une ancienne espèce), je dispose d'assez de données (plus de 400 photographies de presque toutes les parties de la plante) pour valider à nouveau le taxon en question.

S'il s'agit d'une nouvelle espèce, il me faudra retourner au Cambodge, obtenir les autorisations nécessaires, et réaliser un herbier.


J'ai d'ores et déjà envoyé des graines aux pépinières principales (BE, Sunbelle Exotics, Wistuba, Exotica Plants, Klein) et à des cultivateurs très chevronnées (10-30 ans d'expérience).
Si tout se passe bien, d'ici quelques petites années, vous devriez voir apparaître dans les catalogues un nouvel "item" répondant au doux nom de "Nepenthes sp. Cambodia".
J'espère bien d'ici là, avoir rédigé et publié l'article ad hoc, et donné (ou restitué) un nom décent à la plante.


Les informations ci-dessous seront fort utiles à ceux d'entre vous qui vont cultiver cette plante (je pense à Cédric qui a gagné l'un des paquets mis aux enchères sur le CPUK ou à Fabrice / Districarnivores)

La plante se trouve à 900-110 m d'altitude. J'ai dû discuter de nombreuses heures avec les autorités locales et les autochtones avant de m'aventurer dans ces contrées. Comme certains d'entre vous le savent peut-être, le pays est truffé de mines (le même problème se pose en Sierra Leone ou en Nouvelle-Guinée, terre du mythique Nepenthes klossii).

Les températures diurnes sont chaudes (20-22°C lors des deux excursions). Rien à voir avec la fournaise de Phnom Penh, la bruyante capitale cambodgienne.
Le niveau d'humidité est très élevée. le biotope est fort exposé et est principalement consitué de fougères, de buissons, de tourbières sableuses et de larges pierres plates.

Après quelques heures de trek parmi les Dicranopteris linearis, une fougère que l'on trouve souvent dans les bitopes à Nepenthes, ma joie fut immense. Je venais de découvrir mon premier Nepenthes intermédiaire highland.
Je pensais tomber sur l'espèce appelée smilesii (synonyme de anamensis) mais il fut rapidement clair dans mon esprit que la plante que je venais de trouver n'était pas Nepenthes smilesii.

Les fourmis (j'ignore de quelle espèce il s'agit) sont friandes de ce tapis orangé. J'ai trouvé de nombreuses carcasses chitineuses se délitant dans le fluide digestif des urnes. Il semblerait que ces insectes soient la proie principale de cette espèce de Nepenthes.
Modifié en dernier par SOCKHOM le 20 Mar 2009 18:49, modifié 3 fois.

 
Messages: 2571
Enregistré le: 14 Mai 2005 8:16
Localisation: Haubourdin

Messagepar un lolo de plus » 20 Aoû 2007 17:02

Comment ça se passe, pour nommer définitivement une plante? C'est le découvreur qui peut choisir, ou pas?

Tu vas chercher un nom qui rappelle la forme ou la couleur particulière? Tu vas lui donner le nom de ta femme, ta fille ou ta moman? Ou la dédicacer à un botaniste renommé?

Je vois d'ici un n. sockhomii :wink:

lolo

PS: rien à voir avec ça, mais sur les photos prises en pleine nature j'ai l'impression de toujours voir les même feuilles de fougères autour des nepenthès. C'est toujours la même espèce qui enhavit toute la zone, ou c'est juste un hasard?
Saint muluensis priez pour nous!

Avatar de l’utilisateur
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 6483
Enregistré le: 27 Juin 2004 15:01
Localisation: dans le 69 (rhôôôô!)

Messagepar SOCKHOM » 20 Aoû 2007 17:21

Hi Laurent :D !


un lolo de plus a écrit:Comment ça se passe, pour nommer définitivement une plante? C'est le découvreur qui peut choisir, ou pas?



C'est celui qui s'occupe de la description qui nomme la plante. Découvreur et descripteur ne sont pas toujours la même personne. Loin s'en faut (sauf quand on s'appelle Ch'ien lee :lol: ).
Il se trouve qu'une grande partie des plantes ont été décrites par des amateurs. Les taxonomistes n'ont pas toujours le temps... et la passion.


un lolo de plus a écrit:Tu vas chercher un nom qui rappelle la forme ou la couleur particulière? Tu vas lui donner le nom de ta femme, ta fille ou ta moman? Ou la dédicacer à un botaniste renommé?



Il y a plusieurs possibilités:
- nommer la plante par rapport à une caractéristique particulière: Nepenthes flava, truncata, adnata, jamban, lingulata...
- en l'honneur d'un ami, d'un proche, ou d'un botaniste qui a étudié la région ou le pays: Nepenthes mikei, benstonei, jacquelinae, nepenthes x alisaputrana...
- ou d'une localité: Nepenthes muluensis, murudensis, x kinabaluensis, sumatrana...


un lolo de plus a écrit:Je vois d'ici un n. sockhomii :wink:



Hors de question. C'est moche et prétentieux :D .



un lolo de plus a écrit:PS: rien à voir avec ça, mais sur les photos prises en pleine nature j'ai l'impression de toujours voir les même feuilles de fougères autour des nepenthès. C'est toujours la même espèce qui enhavit toute la zone, ou c'est juste un hasard?



C'est essentiellement Dicranopteris linearis (The "resam fern")que l'on voit sur mes photos (comme sur les photos de Clarke), une espèce ubiquiste, pour ne pas dire envahissante.


Amicalement,

François.
Modifié en dernier par SOCKHOM le 20 Aoû 2007 17:31, modifié 1 fois.

 
Messages: 2571
Enregistré le: 14 Mai 2005 8:16
Localisation: Haubourdin

Messagepar cedric » 20 Aoû 2007 17:24

Hello François,

Merci pour c'est précieux détail et encore merci pour c'est nouvelles photos.
Les urne inférieure sont d'une beautés :e112

Pour ma part les graines sont semer.

Cédric
Image

Vendeur professionnel
 
Messages: 833
Enregistré le: 01 Jan 2005 15:40
Localisation: lot et garonne (pays de la tomate)

Messagepar un lolo de plus » 20 Aoû 2007 17:27

SOCKHOM a écrit:
un lolo de plus a écrit:Je vois d'ici un n. sockhomii :wink:


Hors de question. C'est moche et prétentieux :D .


Moche, je ne sais pas. D'autres noms d'espèce sonnent bien plus mal! :lol: (n. jacquelinae... hum hum! :roll: )

Prétentieux, peut être un peu mais j'imagine que beaucoup ne s'embarasseraient pas de tant de scrupules. :roll:

Enfin, j'imagine que le nom de ce nouveau nep n'est pas ta préoccupation la plus urgente. J'étais juste curieux de savoir comment ça se passait . Je ne sais pas si "légalement" il y a des règles ou pas, par exemple.

lolo
Saint muluensis priez pour nous!

Avatar de l’utilisateur
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 6483
Enregistré le: 27 Juin 2004 15:01
Localisation: dans le 69 (rhôôôô!)

Messagepar Kinabalu » 20 Aoû 2007 18:08

Merci pour ce reportage de taille !

Kina.
Kinabalu

Image

4° et 10° Latitude Sud

Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5196
Enregistré le: 24 Juil 2004 21:57
Localisation: Who Knows !

Messagepar cesar » 20 Aoû 2007 21:51

Superbe post ! Photos et textes ...
Merci.
César :e79

Membre d'honneur
 
Messages: 2988
Enregistré le: 31 Aoû 2003 2:17
Localisation: Brétigny (91)

Messagepar cedric » 20 Aoû 2007 22:05

C'est drôle car moi, j'apprécie surtout les urnes supérieures. Certaines, lorsque l'opercule s'ouvre, rappellent même Nepenthes klossii. Incroyable quand on connaît la distance qui sépare les deux plantes!

Ben en fait j'ai un petit faible pour les urnes trapu,donc quasi toutes les urne inférieure.

cedric
Image

Vendeur professionnel
 
Messages: 833
Enregistré le: 01 Jan 2005 15:40
Localisation: lot et garonne (pays de la tomate)

Messagepar Jean-Marc » 21 Aoû 2007 5:56

Sujet très intéressant. Photos superbes et texte très intelligible.
Quelles précautions peux tu prendre concernant les mines ?

 
Messages: 275
Enregistré le: 30 Juin 2004 12:04
Localisation: Océan Indien

Messagepar SOCKHOM » 21 Aoû 2007 9:02

Merci pour l'accolade Jean-Marc :D . Venant de toi, ce n'est pas rien.


Pour les mines, le précautions à prendre sont les suivantes:

Consulter un maximum de guides du pays: "lonely Planet" et "le guide du routard" , pour ne citer que deux exemples, sont prodigues en informations sur les endroits à éviter et les précautions à prendre.

Ensuite, faire une recherche au préalable sur l'historique du pays: quels furent les bastions khmers rouges? les lieux de retranchement des forces vietnamiennes...?

Une fois sur le terrain, il faut discuter longuement avec les habitants qui fréquentent les lieux que l'on souhaite visiter. Dans mon cas, pour les parties reculées, j'ai discuté avec les rangers qui s'occupent des parc nationaux. Leur métier est, entre autres, de sillonner les terrains, en dehors des sentiers balisés, afin de traquer les trafiquants d'animaux et la déforestation illégale.

Le fait que je parle cambodgien m'a grandement aidé (je suis d'origine cambodgienne).
Il m'est arrivé de parler plus de deux heures avec des locaux avant de m'aventurer dans tel ou tel endroit.

Il n'empêche que l'on ne peut jamais être à 100% sûr.
Etant papa de trois jeunes enfants, vous imaginez bien que je n'avais aucune envie de faire l'idiot.

C'est assez drôle, car samedi encore je discutais avec Andreas Fleischmann à Leiden qui m'expliquait qu'il avait traversé un champ de mines (en se déplaçant sur le tranchant des pieds) en Sierra Leone pour aller voir telle espèce de Drosera, à moins que ce ne fut pour observer Triphyophyllum peltatum?
Quel fou! et quel passionné aussi!

A cause de ces mines, j'ai dû évidemment renoncer à prospecter certains endroits: le Phnom Kulen, près d'Angkor par exemple, semble abriter une population de Nepenthes. C'est une information que je n'ai pas souhaité vérifier car cette colline est l'un des endroits les plus minés du pays.

Par contre, les provinces les plus intéressantes (de mon point de vue de népentophile) n'ont jamais été minées et je n'ai pas pu y accéder cette année à cause de la saison des pluies et des routes inondées. Ce coin du pays n'a été de surcroît, et à ma connaissance, pas été visité par aucun amateur de PC.
Qu'aurais-je pu découvrir? Vous le saurez au prochain voyage.


Amicalement,

François.
Modifié en dernier par SOCKHOM le 12 Oct 2007 17:46, modifié 3 fois.

 
Messages: 2571
Enregistré le: 14 Mai 2005 8:16
Localisation: Haubourdin

Suivante

Retourner vers Les Reporters Carnivores & Plantes Carnivores In situ

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron