International Nepenthes Grex Registry

Vous avez une question ? Vous avez la réponse ? Vous voulez partager votre expérience sur les Nepenthes, ce forum est fait pour vous.

International Nepenthes Grex Registry

Messagepar leilani » 15 Aoû 2007 8:09

Dear member of Le Forum Carnivore,

This month at the Sarawak Nepenthes Summit 2007 marks the premier of the new International Nepenthes Grex Registry with a presentation given by Hans Breuer.

In conjuction with its presentation in Sarawak the rules of registry are being published on cp forums around the world.

Questions regarding the new registry can be addressed to any of the following:
1. email: grexregistry@yahoo.com
2. http://pitcherplants.proboards34.com/index.cgi?board=naming&action=display&thread=1186998143
3. telephone: USA 808 965-7140
4. International Nepenthes Grex Registry, 13-3553 Luana Street, Pahoa, Hawaii 96778

____________________________________________________________

De la nécessité d'un Registre Grex pour les Nepenthes
(Translation by Francois Mey)


On a observé, depuis les quelques dernières décennies, un intérêt croissant pour la culture des Nepenthes à travers le monde. Le nombre des espèces présentes en culture est passé d'environ 80 il y a vingt ans à près d'une centaine aujourd'hui et, à la vitesse actuelle des explorations, ce nombre pourrait passer à 120 d'ici 2008. Les pépinières principales de Nepenthes se sont développées en Europe, en Australie, au Japon, aux Etats-Unis et en Indonésie. Actuellement, le nombre d'espèces mis à disposition des collectionneurs et des amateurs n'a jamais été aussi important.
En parallèle à cette multiplication des découvertes, on a assisté à une augmentation du nombre des hybrides horticoles disponibles en culture. Le leader mondial, en matière d'hybridation de Nepenthes, a été la pépinière australienne Exotica Plants: Geoff et Andrea Mansell sont à l'origine de centaines de plantes exceptionnelles et uniques. Néanmoins, les Mansell ne sont pas des cas isolés puisque d'autres pépinières à travers le monde produisent désormais, de manière active, des Nepenthes hybrides. Etant donné que nombre des espèces récemment décrites atteignent actuellement la maturité en culture, tout laisse à croire que l'avenir horticole du genre Nepenthes continuera à se développer de manière accélérée.
Le système actuel d'enregistrement du groupe des Nepenthes a été rejeté ou ignoré par la grande majorité des cultivateurs et la nécessité d'un système cohérent et complet de stockage des enregistrements a été exprimé de manière prononcée par les pépiniéristes. Croiser des Nepenthes de manière sélective dans le but d'obtenir des qualités prisées exige un système méticuleux d'enregistrement des données et le partage, auprès des des cultivateurs et des pépiniéristes, des informations importantes relatives aux hybridations obtenues. A cet effet, il est souhaitable que les obtentions horticoles du genre Nepenthes bénéficient d'un système universel permettant, d'une part, de leur attribuer un nom et, d'autre part, de fournir un historique des travaux d'hybridations à destination des pépiniéristes, des collectionneurs et des amateurs du monde entier.



Recommandations de la conférence

I. La mise en place d'un Registre Grex pour les Nepenthes

A l'issue de la conférence, les participants ont recommandé la mise en place d'un Registre Grex pour les Nepenthes. Celui-ci devra impérativement tenir compte du sexe respectif des plantes parents. Cela signifie qu'une plante femelle d'une espèce A croisée avec le mâle d'une espèce B n'est pas identique à une plante mâle de l'espèce A croiséé avec la femelle de l'espèce B.
Une fois mis en place, ce système devra être l'unique méthode officielle d'enregistrement des grex de Nepenthes. Le système actuel d'enregistrement sera alors abandonné et considéré comme obsolète.


II.Liste des critères nécessaires pour l'inscription d'un grex

1.On ne devra pas envisager l'inscription d'un grex avant une période de 2 ans ou plus après la germination (1). Une description illustrée d'un spécimen grex « représentatif » sera requise au moment de l'enregistrement afin de fournir des références utiles d' exemple(s) de plantes appartenant au grex en cours d'inscription (2). Cette description illustrée devra se conformer à la présentation 1-5 + photographie ( voir « Définitions » ci-dessous ).
2.Il sera indispensable pour inscrire le grex, d'indiquer, en sus du nom des plantes parents, les épithètes désignant les variétés et leurs descripteurs (3) (lorsque ceux-ci sont connus). Les noms valables sont les noms d'espèces naturelles, les épithètes d' hybrides historiques (4), les grexes et les noms des cultivars enregistrés.
3.Les caractéristiques des plantes parents devront être impérativement décrites en vue de l'enregistrement. Leurs descriptions devront essentiellement être basées sur des photographies et se conformer à la présentation 1-5 + photographie ( voir « Définitions » ci-dessous ).
Il sera souhaitable, en outre, de réaliser une courte description rédigée dont le but sera d'apporter des précisions sur certains caractères distinctifs ou inhabituels difficilement vérifiables à partir des photographies et des commentaires apportant un éclairage sur l'origine des plantes ainsi que certains points importants concernant leur culture.
Dans le cas exceptionnel où une description basée sur des photographies ne serait pas réalisable, il sera nécessaire de proposer une description intégralement rédigée.

(1) Afin de garantir les chances de survie du grex avant son inscription définitive, et afin de fournir des preuves de l'existence du grex enregistré.
(2) Il faut bien comprendre qu'aucun spécimen unique ne peut décrire de manière exhaustive l'ensemble des variations phénotypiques portées par un grex particulier. Les descriptions d'une plante « représentative d'un grex » (photographies ou textes) n'ont pour seul objectif que de fournir aux utilisateurs du Registre un (ou plusieurs) échantillon(s) de plantes résultantes du grex enregistré.
(3) Par « épithètes désignant les variétés et leurs descripteurs », on ne se réfère pas aux formes taxinomiques mais à ces épithètes et descriptions couramment employées dans l'horticulture des Nepenthes. On peut citer des exemples tels que N. alata boschiana mimic, N. rafflesiana nivia, N. copelandii Mt Apo, etc.
(4) Pour les besoins de l' inscription d'un grex, les épithètes d'hybrides historiques devront être considérées comme représentant des entités botaniques uniformes. Il sera toujours nécessaire, pour l'enregistrement, d'établir des descriptions pour chaque plante parent.



III.Formules proposées pour nommer les grexes


A. Nouveaux grexes et reconstitution de grexes primaires et d'hybrides historiques.

NOM DE GENRE – Grex1Grex2 – (AXB) - Epithète historique – Date / Pépinière

Le ' NOM DE GENRE ' est obligatoire mais peut-être abrégé par 'N.' (Nepenthes... Nom de genre: latin, italiques, première lettre en majuscule)

L'épithète « Grex1 » est obligoire . Une épithète « Grex » devra se conformer aux « Définitions » (voir « Définitions » ci-dessous) mais sera choisie librement par le pépiniériste. Les épithètes grex sont alors arrêtées et conservées pour nommer tous les futurs croisements issus des mêmes espèces, grexes ou hybrides, sous réserve qu'ils respectent le sexe des plantes parents.

L'épithète « Grex2 » est obligatoire à partir du moment ou l'un des deux cas suivants se présente:
a) Le grex à enregistrer est une reconsitution d'un grex existant d'ores et déjà inscrit.
b) Le Grex1 correspond à une épithète historique.

Exemples:

a) N. Blackbird (N.inermis x ramispina) 11/06 Browning Nursery
N. Blackbird Pinole (N. inermis x ramispina) 3/08 Pinole Gardens

b) N. Rokko Pinole (N. thorelii x maxima) 5/08 Pinole Gardens

« (AXB) » est une notation abrégée permettant de reporter un lien de parenté. Pour les besoins du registre la dérivation génétique d’une plante doit être présentée par une formule reportant la plante femelle en premier et la plante mâle en second. Ce qui donne par exemple : (N. maxima (f) x ventricosa (m)).
Les croisements complexes incluant plus de deux espèces comme ancêtres devront être décrits de la même manière. On emploiera des parenthèses, telles que celles employées dans la théorie des types, afin de déterminer clairement l’ordre des croisements impliqués. On veillera à factoriser au niveau spécifique (1).

Exemple :

(N. Rokko xx Dyeriana) x ventricosa

devra être factorisé de la manière suivante :

((N. thorelii x veitchii) x ((N. northiana x maxima) x (N. rafflesiana x veitchii))) x N. ventricosa

La présentation (AXB) est obligatoire et n’est pas commutative puisque la plante femelle doit toujours être reportée en premier.

(1) Les épithètes historiques ne sont pas autorisées dans cette présentation et devront être factorisées au niveau spécifique.


B. Les Espèces présentes en Horticulture et les Hybrides Naturels

NOM DE GENRE – Epithète naturelle – Grex1Grex2 – (AXB) – Date / Pépinière

L’épithète naturelle devra précéder les épithètes Grex et sera comme elles, obligatoire. L’Epithète Naturelle correspond au nom de l’espèce ou au nom de l’hybride naturel. On consultera, à cet effet, en cas de carence d’informations, la banque de données de l’ICPS.


IV.Procédures d’enregistrement d’un Grex

Afin de garantir, auprès des cultivateurs et des pépiniéristes, une réception favorable du système d’enregistrement proposé, il faudra que la procédure d’inscription soit simple et rapide à effectuer. Le registre devra être aisément disponible et accessible pour les amateurs et les pépiniéristes du monde entier.
La conférence a ainsi recommandé :

1. que le registre grex soit hébergé et maintenu par la Société Internationale de Plantes Carnivores (l’ICPS) et qu’il soit accessible sur le site web de cette dernière ;
2. que l’inscription soit considérée comme effective une fois que les informations requises auront été fournies. Aucune publication de descriptions grex, au-delà de celle intégrée dans la banque de données de l’ICPS, ne devra être exigée afin de valider la procédure d’inscription (1) ;
3. que le registre soit facilement mis à jour par ses différents participants dans le cas où des informations, inconnues au moment de l’inscription, deviendraient disponibles ;
4. que les nouvelles entrées du registre soient publiées, sans photographies, dans les bulletins de l’ICPS à intervalles annuels.

(1) Voir ‘Période de transition du registre’, section 9.


V. Définitions

Grex1 : Première épithète grex. C’est le nom choisi et assigné par le cultivateur à un grex particulier. Dans le cas d’un nouveau grex, ce nom est fixé une fois sa dérivation enregistrée et il sera conservé pour nommer tous les futurs grexes inscrits issus de la même dérivation.
Grex2 : Deuxième épithète grex. C’est le deuxième nom choisi et assigné à un grex par le cultivateur. Celui-ci se conformera aux conditions définies dans la Section II, A.

(AXB) : C’est une présentation abrégée qui sert à reporter une dérivation. Pour les besoins du registre, la dérivation génétique d’une plante devra être présentée sous la forme d’une formule qui reportera la plante femelle en premier puis la plante mâle en second. Cela donne par exemple : (N. maxima (f) x ventricosa (m)). Les croisements complexes incluant plus de deux espèces comme ancêtres devront être décrits de la même manière. On emploiera des parenthèses, telles que celles employées dans la théorie des types, afin de déterminer clairement l’ordre des croisements impliqués. On veillera à factoriser au niveau spécifique.

(EH) : Abréviation pour ‘Epithète Historique’. Cela signifie que le grex en question est une reconstitution d’un croisement qui apparaît dans les archives de l’ICPS ou dans celles de tout autre base de données concernant des hybrides historiques.

(EN) : Abréviation pour ‘Epithète Naturelle’. Ceci désigne l’espèce ou le nom de l’hybride naturel.

Date : mois et année de la pollinisation.

Pépinière : pépinière d’origine ou tout simplement le nom du cultivateur.

Présentation 1-5 + photographie :

1) Photographie de la plante. Celle-ci devra représenter la plante dans son ensemble afin que l’on puisse observer et déterminer le schéma général de croissance et les caractéristiques foliaires.
2) Vues frontale et de ¾ d’une urne basse typique.
3) Vues frontale et de ¾ d’une urne aérienne typique.
4) Vues détaillées d’une feuille, de son pétiole et/ou de sa gaine.
5) Vue de l’inflorescence.

- - - - - - - - - - - - - -

6) Vue de l’opercule.
7) Vue détaillée du péristome.
8) Vue détaillée de la tige.


Les photographies devront inclure une échelle de référence.


VI. Création d’un nuancier pour les Nepenthes

La mise en place d’un nouveau registre devra être accompagnée par la réalisation d’un nuancier spécifique aux Nepenthes. Ce nuancier devra être proposé à un prix modique et sera disponible par l’intermédiaire de l’ICPS. Il contiendrait 25 à 30 couleurs standardisées (1).


(1) Les couleurs des Nepenthes varient d’une condition de culture à une autre et les descriptions des teintes devront, dans la plupart des cas, être formulées en termes de gammes de couleurs plutôt qu’en couleurs précises.


VII. L'étiquetage

Les plantes devront toujours être clairement étiquetées. Les plantes enregistrées destinées à la commercialisation devront être étiquetées de manière à faire clairement référence à leur statut de plantes enregistrées et à leur nom. Les étiquettes devront, au minimum, indiquer les épithètes Grex1 et Grex2 (et l'Epithète Naturelle, le cas échéant).


VIII. Arbre de décision et formulaire d'inscription

http://alohanepenthes.com/grex/1r.htm



IX. Particularités

Créer un nouveau registre présente un avantage particulier: on peut le concevoir de manière à exploiter pleinement les possibilités de stockage de données mis à disposition par l'informatique actuelle. Une base de données bien conçue permettrait d'utiliser facilement des fonctions telles que « rechercher », « indexer », « lien », « trier » et autres fonctions. A terme, les données pourront être facilement affichées sous forme de cladogrammes ou d'arbres phylogénétiques.


X.Période de Transition du Registre

A. La transition vers de nouvelles règles en matière d'enregistrement et d'appellations constituent un défi pour ceux et celles qui sont déjà pleinement impliqués dans des travaux d'hybridations de Nepenthes. De nombreuses plantes ont été créées durant les quelques dernières décennies et il serait injuste d'exiger d'un pépiniériste en pleine activité qu'il ait le temps ou l'énergie de traiter immédiatement un arriéré important de plantes à enregistrer. Par conséquent, le nouveau registre devra permettre une période de transition pendant laquelle les pépiniéristes pourront soumettre une liste de grexes existants à enregistrer. Ils établiront également à cette occasion un ordre de priorité d'inscription pour leurs créations.

On attendra des pépiniéristes qu'ils soumettent, dès la première année, une comptabilité de tous les grexes destinés à l'enregistrement en notant la date de pollinisation et les informations concernant la dérivation. Le registrant utiliserait ces listes pour mettre en place un ordre de priorité par rapport aux dates d'enregistrement. Après soumission de sa liste, on attendra d'un pépiniériste qu'il se lance dans le travail d'achèvement de la procédure d'enregistrement pour tous les grexes qu'il aura soumis.
Tous les grexes qui auront ainsi été pré-inscrits dans le registre devront être nécessairement enregistrés de manière effective au terme de la deuxième année de la période de transition.

B. Durant cette période de transition il sera également nécessaire d'entamer un programme éducatif dont le but sera de sensibiliser les cultivateurs aux nouvelles règles et procédures du registre. Les règles de ce dernier devront d ' ailleurs être publiées dans le bulletin de l'ICPS et mises à disposition sur le site internet de l'ICPS.

C. Il est important que le registre soit conçu de manière à tirer pleinement parti des possibilités de stockage de données proposées par la technologie actuelle. De plus, il est tout aussi important que le format adopté soit suffisamment souple pour ne pas être rendu obsolète par les futures avancées technologiques. La première des deux années de la période de transition du registre serait destinée à l'organisation et au développement de la base de données du registre et à son interface web. Le registre devra être opérationnel et être en mesure de collecter des données en temps réel au plus tard au terme de la seconde année de la période de transition.


XI. Quelques questions et réponses

Q: « Je n'ai pas d'ordinateur ou d'accès à Internet. Puis-je procéder à un enregistrement par courrier? »
R: Procurez-vous un ordinateur. Ou allez à la bibliothèque, à la médiathèque ou chez un ami. C'est ce que vous diraient votre employeur, votre professeur, votre gouvernement ou une foule d'autres organismes.

Q: « J'ai réalisé un un croisement avec du pollen prélevé dans la nature et je n'ai, par conséquent, aucune photographie de la plante mâle qui a servi de donneur. Puis-je tout de même enregistrer ce grex? »
R: Même si le nouveau registre est censé se baser intrinsèquement sur des descriptions photographiques, cela ne vous empêche pas de proposer une description écrite.

Q: « Que se passe-t-il si on enregistre un grex et qu' on découvre, par la suite, que la plante existe en tant qu'hybride naturel et qu'une description est publiée par des taxonomistes? »
R: Une fois la description de l'hybride naturel publiée, la nouvelle appellation taxonomique devrait se conformer à la formule B de la nomenclature et le nom de l'hybride naturel précéderait alors les épithètes grex dans les publications mises à jour.

Q: « Qu'advient-il si deux cultivateurs réalisent le même croisement en même temps? »
R: Une fois la période de transition arrivée à son terme, l'enregistrement se fera sur le principe du « premier arrivé, premier servi ».

Q: « Qu'advient-il si un enregistrement historique est découvert après l'enregistrement d'un grex ?»
R: Cela ne constitue pas vraiment un problème. La découverte d'un croisement historique impliquerait simplement l'ajout d'un '(EH)' à l'enregistrement du grex en question.

Q: « Qu'en est-il des cultivateurs qui refusent de participer au registre? »
R: La participation se fait sur la base du volontariat.

Q: « La mise en place de ce nouveau registre va-t-elle mettre un terme à l'existence des plantes à l'étiquetage confus, incomplet, erroné voire inexistant? »
R: Non évidemment. D'aucuns ne trouveront aucun intérêt au registre, d'autres estimeront le travail demandé trop important et certains éviteront de divulguer les informations par intérêt personnel. Les grandes chaînes de jardineries et les grosses industries agricoles (cultivateurs 'd'unités commerciales') ne sont mues que par une logique de rentabilité maximale. Elles étiquetteront par conséquent leurs plantes selon leur bon vouloir (‘Plante Karnivore’, ‘Népanthe d'intérieur’, etc) sans aucun souci des grexes, des règles de nomenclature ou de tout autre règle. Ainsi va le monde.

Q: « Si ce nouveau registre ne règle pas tout, pourquoi se donner la peine? »
A: Ce n'est pas la panacée. Il permettra toutefois de doter les pépiniéristes sérieux, les collectionneurs et les amateurs d'un ensemble cohérent de règles, d'un registre admis et d'une banque de données à la portée de tous. A terme, ce registre deviendra un outil précieux pour le cultivateur et donnera, dans le domaine de l'horticulture des Nepenthes, une nouvelle signification à l'expression 'reproduction sélective'.

Q: « Tout sera en langue anglaise. Est-ce que cela ne limitera pas la participation? »
A: Oui en effet. C'est pour cela que la procédure d'enregistrement devra être conçue simplement, à la façon d'un arbre de décision, avec des directives simples et aisément traduisibles.

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4
Enregistré le: 15 Aoû 2007 7:35
Localisation: Pahoa, Hawaii

Messagepar cesar » 15 Aoû 2007 9:50

Bonjour,

J'ai mis le message en Post'it

Merci pour cette contribution
César :e79

Membre d'honneur
 
Messages: 2988
Enregistré le: 31 Aoû 2003 2:17
Localisation: Brétigny (91)

Messagepar SOCKHOM » 20 Aoû 2007 17:44

Allez courage! C'est pas si long comme texte! :lol: :wink:

 
Messages: 2569
Enregistré le: 14 Mai 2005 8:16
Localisation: Haubourdin

Messagepar SOCKHOM » 11 Nov 2007 14:05

Hi :D .


De nombreux hybrides sont en cours d'enregistrement. C'est très prometteur:

http://pitcherplants.proboards34.com/in ... 257&page=1


François Mey.

 
Messages: 2569
Enregistré le: 14 Mai 2005 8:16
Localisation: Haubourdin

Messagepar SOCKHOM » 30 Avr 2008 11:37

Hello :D .


Voici un aperçu des plantes déjà enregistrées:

http://www.lhnn.proboards107.com/index.cgi?board=plants


Certaines obtentions horticoles sont vraiment spectaculaires.
Vous avez déjà noté la présence de N. Caesar :wink: .


François.

 
Messages: 2569
Enregistré le: 14 Mai 2005 8:16
Localisation: Haubourdin

Messagepar mat jak » 30 Avr 2008 14:15

Salut Sockhom ,
on ne peut pas regarder , il faut être enregistré ... :?
Les termes de la botanique ont leurs mérites , mais ils ne suffisent pas , leur concision technique ne pouvant restituer aucune sensualité .
(Francis Hallé)

 
Messages: 1212
Enregistré le: 06 Juil 2006 0:59
Localisation: Bordeaux


Retourner vers Nepenthes

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

cron